Comme un poisson...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 2 septembre 2011

Hearst Castle, le petit chateau dans la prairie...

Retour en Californie, et départ de San Luis Obispo (rien à voir avec le chanteur, bien évidemment, Obispo signifiant évêque en espagnol) après une soirée sympathique au marché suivi d'un bon petit resto et d'un petit café (avec un gâteau au chocolat végétalien étrangement bon) : autant dire que nous sommes au taquet pour cette dernière journée avant notre retour dans mon home sweet home.

Et nous commençons par la visite de Hearst Castle, la deuxième attraction de Californie après Disneyland ! Désormais géré par les parcs nationaux, il s'agissait auparavant du domaine d'un magnat de la presse du début du XXème siècle : William Heart. Monsieur Hearst est très riche, adore la Californie (au contraire de sa femme qui préfère la côte est) et a visiblement un penchant pour la démesure. et tout ce qui vient d'Europe et qui a un peu plus de 200 ans. Résultat : une sorte de château avec une soixantaine de chambres, environ 80 salles de bains, plusieurs piscines, un court de tennis et une salle de cinéma, où il projette à ses invités chaque soir les films dans lesquelles son amante - Marion Davies (célèbre actrice du cinéma muet, qui bizarrement n'a pas réussi sa transition au cinéma parlant, probablement parce qu'elle souffrait de bégaiement dans sa jeunesse) - juste après leur avoir servi de copieuses doses de café (car voir les mêmes films, à force, ça endort).

(Source : Wikicommons)

Visiblement, la démesure et l'argent ne vont pas forcément de pair avec le bon goût, et malheureusement pour Hearst, Valérie Damidot n'est pas encore disponible, si bien que l'intérieur du château est un joyeux mélange de vieilleries et de mobiliers contemporains. Avis aux amateurs de baroque !

Le domaine, situé en haut d'une colline, offre aussi une magnifique vue sur l'océan et sur les terrains environnants qui servent de pâturage aux Black et Red Angus, ainsi qu'aux zèbres (derniers reliquats du zoo personnel du magnat).

Mes quelques photos du château

dimanche 21 août 2011

Sequoia Park : du haut de ces arbres, 25 siècles vous contemplent...

Juste après Yosemite Park, se trouve un autre parc national nommé Sequoia Park, qui contient bien évidemment des Séquoias, mais pas n'importe lesquels, puisqu'il s'agit de Séquoia Géants.

Le séquoia géant (que l'on ne trouve qu'en Californie) est grand avec ses 80 mètres, mais n'est pas l'arbre le plus grand du monde, et vit longtemps (environ 3000 ans) mais fait petit joueurs comparé à d'autres espèces qui atteignent 8 à 10 millénaires. En fait le sequoia géant se distingue surtout par sa largeur, en général 6 à 8 mètres de diamètre (et une croissance comparable à la croissance humaine : d'abord une croissance verticale durant sa jeunesse, puis une croissance horizontale avec l'âge...)

Son représentant le plus connu, abrité au cœur du parc est le général Sherman : le plus gros arbre au monde : 1487m³ (pour comparaison : une piscine olympique = 2500m³)

392

(Général Sherman, par Jim Bahn)

Dans ce parc national (qui comprend aussi King's canyon), il n'y a pas que des arbres à regarder, il y a aussi de magnifiques points de vue sur la vallée traversée et sur les montagnes environnantes. 500

Le reste des photos est disponible sur Flickr avec celle de Yosemite

lundi 8 août 2011

Yosemite, c'est de la dynamite

(titre en hommage à cette publicité)

Une fois mes amis reposés et remis du décalage horaire, et après le traditionnel pèlerinage à San Francisco, son pont dans la brume, ses rues tortueuses et ses moyens de transport à la pointe de la modernité, cap sur Yosemite, l'un des plus fameux parcs nationaux de Californie.

Que dire sur Yosemite ? C'est grand, très grand ! C'est en fait le troisième parc national des États-Unis par la taille (environ 3000 km² soit 300 000 hectares), et aussi l'un des plus visités du pays. Forcément, les routes principales sont du coup taillées grand public (comprendre goudronnées), mais en s'éloignant un peu, on retrouve assez vite l'aspect sauvage qui est censé être le sien (Et en ce qui concerne l'empreinte écologique, les choses s'améliorent. Le parc vient d'installer le plus grand parc de capteurs solaires : 2800 panneaux qui représentent 12% de l'énergie consommée par le parc).

De notre côte, nous l'avons un peu joué touriste de base en nous baladant entre les différents sites comme Granite Dome et Liberty Cap:

P1000357 - Yosemite P1000331 - Yosemite

Nous nous sommes fendues de plusieurs randonnées:

  • petite balade autour de mirror lake
P1000302 - Yosemite P1000348 - Yosemite

Pour l'hébergement, nous avons opté pour l'auberge de jeunesse ! Chambre individuelle, et petit café proposant des petits plats sympathiques mitonnés avec les légumes du jardin (mention spéciale pour le risotto du 1er soir : une pure tuerie, et le pancake aux bleuets était à tomber).

Le reste des photos est disponible sur Flickr

samedi 20 novembre 2010

Sacramento et Lac Tahoe

La semaine dernière, avec mes deux comparses Pascal et Corentin, nous nous sommes rendus à Sacranento puis à Lac Tahoe.

Tout d'abord, halte à Sacramento. Bien qu'elle ne soit que la 7ème ville la plus peuplée de Californie (avec ses 450000 habitants), Sacramento en est la capitale depuis 1854. Qui dit capitale, dit bien sûr capitole, et il faut reconnaître que le Capitole de Sacramento a un petit air de ressemblance avec celui de Washington :

Ensuite direction le "vieux Sacramento", sorte de quartier style farwest (mais boutiques XXIème siècle). On s'y croit facilement (encore plus lorsque l'on ne voit pas les voitures).

Puis une fois notre tour de Sacramento achevé, reprise de la voiture en direction de Lac Tahoe (à cheval sur la Californie et le Nevada). Le lac Tahoe est un lac de montagne perché à 1900m environ d'altitude, profond de 500m et surtout une superficie de 490km2 (En comparaison, le lac du Bourget fait 50km2). La neige était présente sur les bas-côtés et sur les sommets des montagnes environnantes mais malheuresement, un mauvais timing nous a empêché de prendre l'un des téléphériques qui permettent d'accéder au sommet (ceux-ci étant tous en maintenance jusqu'à l'ouverture de la saison de ski). Mais bon, nous nous sommes promenés le long du lac et même poussé jusqu'à Reno dans le Nevada, "la plus grande des petites villes". N'empêche, cela fait bizarre de se promener sur une plage de sable à 2000m d'altitude et de voir les montagnes enneigées...

Suite des photos sur Flickr avec le diaporama et la carte

mercredi 3 novembre 2010

Elections de mi-mandats

Aujourd'hui les américains se sont rendus aux urnes pour les élections de mi-mandats, où les électeurs votent selon les circonscriptions pour leur représentant au Congrès (comme nos députés), leur sénateur, leur gouverneur (président de région?) et un ensemble de propositions d'initiative citoyenne.

C'est un événement politiquement important, qui survient deux ans après l'élection présidentielle et qui permettra (ou pas) au président actuel Barack Obama de poursuivre son programme. Les choses ne sont pas gagnées puisque le congrès devrait passer aux mains des républicains bien que le sénat lui reste majoritairement démocrate. C'est donc quasiment une situation de blocage qui risque de perdurer jusqu'aux prochaines élections présidentielles.

La campagne a atteint des sommets d'argent dépensé et aussi des sommets de bêtises malheureusement (pour avoir aperçu des spots de campagne, c'est vraiment moche moche moche, il n'y a qu'à voir ce spot par exemple).

En Californie, les choses changent un peu :

  • en ce qui concernent les congressmen, il y a 53 districts en Californie. 33 devraient être démocrates et 20 républicains (à noter que la plupart des élus sortants ont été réelus)
  • pour le sénateur, Barbara Boxer (démocrate) conserve son siège face à Carly Fiorina (ancienne CEO de HP, et républicaine)
  • enfin pour remplacer Arnold Governator Schwarzeneger au poste de gouverneur après ses deux mandats de 4 ans (le maximum permis par la loi californienne), c'est Jerry Brown (démocrate) qui bat Meg Whitman (ancienne CEO d'eBay, et républicaine, sale temps pour les CEO républicains des compagnie hi-tech). A noter que Jerry Brown a déjà été gouverneur de la Californie pendant 2 mandats mais qu'il a pu se représenter puisque il a effectué ses deux mandats avant la promulgation de la loi qui en limite le nombre.
  • enfin, un certain nombre de propositions d'initiative citoyenne ont été mises aux urnes. Pour être soumise au vote des californiens une proposition doit recueillir au moins 433 971 signatures (694 354 pour un amendement de la constitution californienne). En tout ce sont donc 8 propositions sur lesquelles les californiens se sont prononcés :
    • Proposition 19 Légalisation et taxation de la marijuana (rejetée)
    • Proposition 20 Redécoupage de la carte électorale pour le congrés par un comité (acceptée)
    • Proposition 21 Augmentation de 18$ des frais di'immatriculation des voitures pour financer les parcs naturels (rejetée)
    • Proposition 22 Interdiction au gouverneur de récupérer certains fonds attribués à des collectivités locales (acceptée)
    • Proposition 23 Suspension du texte AB 32, the "Global Warming Solutions Act" jusqu'à ce que le chômage tombe en-dessous de 5.5% pendant une année entière (rejetée)
    • Proposition 24 Suppression de 3 niches sur les taxes professionnelles (rejetée)
    • Proposition 25 Le budget et les lois associées peuvent être votées avec une majorité simple au lieu d'une majorité des 2/3 (acceptée)
    • Proposition 26 Obligation d'obtenir une majorité des 2/3 pour voter certaines lois et taxes locales (acceptée)
    • Proposition 27 Retour en arrière sur la proposition 11 concernant le redécoupage des districts. (rejetée)

Voici donc les résultats principaux. Oui, car en fait la liste est bien plus longue. Cela va du petit referendum local à l'élection des représentants dans les écoles, ou bien encore du shérif. Pour se donner une idée il suffit par exemple d'aller jeter un œil (et chopper le tournis) en allant sur la page des résultats pour le conté de Santa Clara. Impressionnant, non ? Peut-être trop, même pour les américains puisqu'au final le taux de participation n'est que de 42% (ce qui reste un meilleur score que 2006).

Pour consulter l'ensemble des résultats, vous pouvez vous rendre ici